×

Acheter
votre billet

Prochainement disponible

Réservez
votre table

Réserver au plus tôt pour être encore mieux accueilli

Commandez
notre vin

Livraison à domicile ou au bureau de nos vins

HISTOIRE

Traversée des âges

Seigneurs de cabrières

1139 – 1159
La construction

L’Abbaye de Valmagne a été fondée en 1139 par les puissants seigneurs de Cabrières. Ils firent appel aux moines bénédictins du monastère d’Ardorel (diocèse d’Albi), cette fondation fût aussitôt confirmée par Raymond Trencavel, fils de Bernard Aton IV fondateur d’Ardorel.

En 1159, l’abbaye est rattachée à l’ordre de Cîteaux et devient fille de Bonnevaux (Dauphiné). À partir de cette date, on procédera à la construction de l’église et du cloître en style Roman selon le principe du plan cistercien.

Saint-marie de Valmagne

XIIe au XIVe
Apogée

Du XIIe au XIVe siècle, Sainte-Marie de Valmagne est l’une des abbayes les plus riches du Sud de la France.

C’est durant cette période fastueuse que l’on procède dès 1257 à la construction de la nouvelle église gothique, la première église romane étant devenue trop petite pour accueillir la communauté qui ne cessait de croître.

Religion

XIVe siècle
Guerres de religions

Après une période d’expansion et de richesse, l’Abbaye fut confrontée à la Guerre de Cent ans et aux Guerres de Religions.

Très endommagée, l’Abbaye n’eût pas trop des deux siècles suivants pour retrouver sa splendeur primitive. Mais la révolution vint fondre sur une Abbaye où la décadence s’était déjà installée. Les derniers moines s’enfuirent en 1789 et Valmagne fut saccagée.

Vincent Concomblet de Saint Séverin

1575
Massacre
des moines

En 1575, l’abbé commendataire de Valmagne, Vincent Concomblet de Saint Séverin, passe dans le camp des Réformés et revient avec une armée de paysans faire le siège de sa propre abbaye. Lors de cette attaque, les moines sont assassinés et les lieux saccagés. Valmagne restera déserte durant une quarantaine d’années et deviendra un repaire de brigands.

Il faudra attendre le début du XVIIe siècle pour que les moines reviennent et commencent à faire revivre le monastère. Cette remise en ordre va durer près d’un siècle

Reconstruction

XVIIe et XVIIIe
Renaissance

Les XVIIe et XVIIIe siècles sont plus cléments pour Valmagne grâce à l’arrivée d’un nouvel abbé commendataire, le Cardinal Pierre de Bonzi, qui transformera Valmagne en palais épiscopal et lui rendra sa splendeur passée.

Abbaye et vignoble

1791 – 1838
L’abbaye devient
un chai

À la veille de la Révolution Française l’Abbaye est fort endettée, il ne reste plus que cinq moines d’une communauté qui en avait compté plus de deux cent à son apogée. Ils s’enfuiront en Espagne en 1791 emportant avec eux les derniers biens de l’Abbaye. Le monastère est pillé par les paysans révolutionnaires et devient, suite à cela, Bien National.

L’Abbaye et son domaine sont vendus à Monsieur Granier-Joyeuse, un viticulteur de Villeveyrac qui transformera l’église-abbatiale en chai. À sa mort, Valmagne est à nouveau remise en vente et sera rachetée par le Comte de Turenne en 1838.

Histoire de famille

1838 – 2018
De génération
en génération

Depuis l’abbaye de Valmagne est transmise de génération en génération à la famille Gaudart D’Allaines, actuels descendants du Comte de Turenne. Classée Monument Historique en 1947, elle est ouverte aux visites depuis 1975.

rester connectés…

Suivez-nous

Newsletter

Pour vous inscrire sur notre newsletter mensuelle

* Champs obligatoires

Réseaux sociaux

Le mieux étant toujours de venir et juger soi même, …! pour nous suivre

Avis

5 star ratingEndroit surprenant qui mérite le détour Visite très agréable. Cloître magnifique. L'intérieur de l'église est surprenant et réserve bien des surprises.

Alain E Avatar Alain E
13/11/2017

informations

contactez l’abbaye

Abbaye de Valmagne 34560 Villeveyrac – France

Standard
04 67 78 06 09
info@valmagne.com

Visites
04 67 78 47 32
visitevalmagne@gmail.com

0