×

Acheter
votre billet

Prochainement disponible

Réservez
votre table

Réserver au plus tôt pour être encore mieux accueilli

Commandez
notre vin

Livraison à domicile ou au bureau de nos vins

×

ABBAYE

– Ouvert du Mardi au Samedi de 14h00 à 18h00.
– Ouvert Le Dimanche, jours fériés et ponts, 10h00 à 18h00.

Exceptionnellement l’abbaye fermera à 16h00 ce Jeudi 15 Novembre

AUBERGE

OUVERT  tous les dimanches midis
(fermeture annuelle en Janvier).
Ouvert toute l’année pour les groupes selon accord préalable.

– OUVERT jours fériés et ponts **( sauf le 25 décembre et 1er janvier ).

Ouverture exceptionnelle Samedi 1er décembre, le soir:
Dîner accord mets et vins avec nos vieux millésimes!

DERNIERES NEWS

WEEK END du 24 et 25 NOVEMBRE : Cracker Fair – grand marché de Noël: 220 exposants; bijoux, sacs, déco, arts…et restauration; burgers, fish and chips, empanadas, crêpes et gaufres, cupcakes….et bien sur, le Pére Noël! 10 – 18h, entrée 5€, gratuit pour les moins de 12 ans. L’auberge de l’abbaye sera ouverte le dimanche midi! Réservations au 04 .67 .78. 13. 64

SAMEDI 1er DÉCEMBRE 2018 à 17h00
Dégustation prestige « Le secret des vieux millésimes ».
Le sommelier Daniel Roche (Epicuvin) présentera une sélection de vieux millésimes de Valmagne, de 1998 à 2008.
Cette dégustation sera suivie d’une dîner « accord mets et vins » à 19h30 à l’auberge de l’abbaye.
Participation dégustation: 15€
Dîner: menu entre 30€ et 35€
Information et réservations: 04.67.78.13.64 auberge@valmagne.com

Accueil / L’Abbaye / Histoire

HISTOIRE

Traversée des âges

Seigneurs de cabrières

1139 – 1159
La construction

L’Abbaye de Valmagne a été fondée en 1139 par les puissants seigneurs de Cabrières. Ils firent appel aux moines bénédictins du monastère d’Ardorel (diocèse d’Albi), cette fondation fût aussitôt confirmée par Raymond Trencavel, fils de Bernard Aton IV fondateur d’Ardorel.

En 1159, l’abbaye est rattachée à l’ordre de Cîteaux et devient fille de Bonnevaux (Dauphiné). À partir de cette date, on procédera à la construction de l’église et du cloître en style Roman selon le principe du plan cistercien.

Saint-marie de Valmagne

XIIe au XIVe
Apogée

Du XIIe au XIVe siècle, Sainte-Marie de Valmagne est l’une des abbayes les plus riches du Sud de la France.

C’est durant cette période fastueuse que l’on procède dès 1257 à la construction de la nouvelle église gothique, la première église romane étant devenue trop petite pour accueillir la communauté qui ne cessait de croître.

Religion

XIVe siècle
Guerres de religions

Après une période d’expansion et de richesse, l’Abbaye fut confrontée à la Guerre de Cent ans et aux Guerres de Religions.

Très endommagée, l’Abbaye n’eût pas trop des deux siècles suivants pour retrouver sa splendeur primitive. Mais la révolution vint fondre sur une Abbaye où la décadence s’était déjà installée. Les derniers moines s’enfuirent en 1789 et Valmagne fut saccagée.

Vincent Concomblet de Saint Séverin

1575
Massacre
des moines

En 1575, l’abbé commendataire de Valmagne, Vincent Concomblet de Saint Séverin, passe dans le camp des Réformés et revient avec une armée de paysans faire le siège de sa propre abbaye. Lors de cette attaque, les moines sont assassinés et les lieux saccagés. Valmagne restera déserte durant une quarantaine d’années et deviendra un repaire de brigands.

Il faudra attendre le début du XVIIe siècle pour que les moines reviennent et commencent à faire revivre le monastère. Cette remise en ordre va durer près d’un siècle

Reconstruction

XVIIe et XVIIIe
Renaissance

Les XVIIe et XVIIIe siècles sont plus cléments pour Valmagne grâce à l’arrivée d’un nouvel abbé commendataire, le Cardinal Pierre de Bonzi, qui transformera Valmagne en palais épiscopal et lui rendra sa splendeur passée.

Abbaye et vignoble

1791 – 1838
L’abbaye devient
un chai

À la veille de la Révolution Française l’Abbaye est fort endettée, il ne reste plus que cinq moines d’une communauté qui en avait compté plus de deux cent à son apogée. Ils s’enfuiront en Espagne en 1791 emportant avec eux les derniers biens de l’Abbaye. Le monastère est pillé par les paysans révolutionnaires et devient, suite à cela, Bien National.

L’Abbaye et son domaine sont vendus à Monsieur Granier-Joyeuse, un viticulteur de Villeveyrac qui transformera l’église-abbatiale en chai. À sa mort, Valmagne est à nouveau remise en vente et sera rachetée par le Comte de Turenne en 1838.

Histoire de famille

1838 – 2018
De génération
en génération

Depuis l’abbaye de Valmagne est transmise de génération en génération à la famille Gaudart D’Allaines, actuels descendants du Comte de Turenne. Classée Monument Historique en 1947, elle est ouverte aux visites depuis 1975.

rester connectés…

Suivez-nous

Newsletter

Pour vous inscrire sur notre newsletter mensuelle

* Champs obligatoires

Réseaux sociaux

Le mieux étant toujours de venir et juger soi même, …! pour nous suivre

Avis

3 star ratingDimanche midi Beaucoup de monde ce midi là

Pour info peu de choix. C'est parfois une bonne chose. Ici parmi 3 deux se ressemblent. Là une feuille de blette farcie à la viande. Aspect étonnant car la feuille est noire avec c'est vrai quelques pousses et pétales de fleur. Pas fabuleux

Plat choix épaule d'agneau. Trois petits morceaux pas super bien servi. La serveuse a ramené deux autres tout petits extraits. C'était sympa quand même.

Côté garniture en plus d'être super mal présentée c'est froid et trop cuit légumes et mélange de riz vénéré.

Mon avis est que tout cela s'apparente plus à une cantine qu'à un restaurant même si l'utilisation des produits frais est sans doute véridique, avantage pas d'attente avec composition des plats rapide.

Dommage. Salle avec une deco qui mériterait d'offrir les trois quarts des trucs à Emmaus.

L'abbaye reste magnifique mais les vins sont chers à la vente au domaine.

PJ M Avatar PJ M
28/10/2018

informations

contactez l’abbaye

Abbaye de Valmagne 34560 Villeveyrac – France

Standard
04 67 78 06 09
info@valmagne.com

Visites
04 67 78 47 32
visitevalmagne@gmail.com

0